Jupiter- tabac : le prix n’augmentera pas avant les calendes de la seconde année du quinquennat  

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Des politiques présentées comme différentes peuvent avoir les mêmes effets. Le 4 juillet, le Premier Ministre Édouard Philippe II prononcera devant l’Assemblée nationale son discours de politique générale. L’ancien maire du Havre a donc demandé expressément aux principaux ministres de faire remonter une note de dix pages détaillant la vision de leur propre travail ministériel ; une « feuille de route ». Et le Premier ministre d’en faire son miel politique : y puiser sources d’inspiration et imposer ses premiers arbitrages.

Agnès Buzyn, ministre de la Santé (et des Solidarités) a fait le travail demandé par Matignon et, curieusement, la feuille de route a « fuité » (sans que l’origine de la fuite soit encore localisée). Nous avons vu que L’Argus de l’assurance avait été privilégié. Le site des buralistes a aussi observé que L’Argus avait tweeté : « Feuille de route d’Agnès Buzyn : la lutte contre le tabagisme sera intensifiée en augmentant dès…

View original post 106 more words

E – cigarette : n’en déplaise à Tabac Info Service, elle peut vraiment aider à arrêter de fumer

Source: E – cigarette : n’en déplaise à Tabac Info Service, elle peut vraiment aider à arrêter de fumer

Le discours de Tabac Info service est à l’image du paysage politique laissé par le quinquennat Hollande: un vaste champ de cendres produisant des fumées toxiques; inadapté et obsolète.
Le débat porte toujours sur la prévention du tabagisme et rien n’empêche de promouvoir la cigarette électonique dans un programme de santé publique en y glissant une dose de principe de précaution au cas où la science se serait trompée.
Relire ce post http://wp.me/p55Zh8-bW

J’ai fait un rêve: #Juppé élu président… avec quelle majorité présidentielle?

Il fut un temps où les Républicains s’appelaient UMP, Union pour la Majorité Présidentielle. Mais ça, c’était avant!

Avant LR pour Les Républicains qui s’est transformé récemment en Les Radicalisés sous Fillon avant de devenir Les Ridicules sous Baroin & Sarkozy à l’occasion des futures Législatives. Baroin qui le soir du 7 mai 2017 menace d’emblée toute personne encartée LR et soutenant la République en Marche, d’être exclue du parti: acte d’autorité certes mais signe de rejet pas de rassemblement et d’unité dont aspirent les français après avoir choisi, non sans mal, Emmanuel Macron comme Président.

Baroin rêve d’une cohabitation dont il serait le premier ministrable; il ne veut pas d’un gouvernement de coalition. Il rêve et espère que LR restera le premier parti de France.

En parodiant les paroles de la chanson de Bashung,

Baroin rêve ad libitum
Comme si s’était tout comme
Dans les prières
Qui emprisonnent et vous libèrent…

Mais il perd le sens commun, le sens de la réalité politique; il oublie ses amis juppéistes qui visent plus le centre que l’extrême droite; ses amis républicains qui n’adhèrent pas tous à la droite chrétienne et qui sont laïques dans l’âme pour une république en marche…

Alors il me prend à rêver humblement à la façon de Martin Luther King et son célèbre “I have a dream” de ce qui aurait pu se produire si Alain Juppé avait été élu président en lieu et place de François Fillon; une partie de l’électorat de droite, Filloniste et orthodoxe ne l’aurait pas suivi…dans ce cas de figure, la majorité présidentielle n’aurait pu gouverner qu’en s’alliant aux composantes politiques du centre et du centre gauche.

C’est à dire que Juppé aurait eu besoin d’une ouverture politique en direction d’En Marche et de composer avec lui et les centristes de Bayrou (Modem) et Lagarde (UDI).

On comprend mieux ce qui se déroule actuellement dans les antichambres du pouvoir où l’on discute et tracte sur la composition du futur gouvernement de coalition; Edouard Philippe, soutien d’Alain Juppé pour les primaires de la droite, figure dans la short liste des premier ministrables avec la bénédiction urbi et orbi de Juppé qui a parfaitement intégré la situation politique et la volonté de changement et de renouveau des français en matière de politique. La fin des clivages des partis, des clans, des idéologies qui bloquent en permanence l’esprit de réforme tant nécessaire à la France.

Je fais donc ce rêve d’une ouverture d’esprit qui conduise à une majorité présidentielle fût-ce-t-elle de coalition mais rassemblant les politiques de bonne volonté attachant plus de place à l’avenir de l’état qu’au devenir des partis, à doite comme à gauche, en pleine implosion à défaut de recomposition; n’en déplaise à Messieurs Baroin & Sarkozy.

#LR:Les Républicains ou Les Radicalisés de droite?

Ce qu’il y a de bien avec les sarkozystes, c’est qu’on ne les voit pas venir tant leur subtilité est grande. Ainsi, quel étonnement de les voir se précipiter au QG des LR telle une meute rentrant au chenil pour déguster les restes du cadavre Fillon: la curée.

Les mêmes qui ont laissé la situation pourrir, conduit le parti et la droite au suicide collectif dont ils n’assument pas aujourd’hui la responsabilité: Des lâches et des hypocrites! On voit aujourd’hui ressortir tels des zombies, ces hommes et femmes de l’ombre, dont on n’entendait plus parler depuis des lustres; tous manipulés en sous-main par N.Sarkozy, le seul vrai responsable de cet échec tout comme en 2012; reproduire ses erreurs et conduire la droite dans un mur. Pour la deuxième fois, Sarkozy oeuvre à la destruction du parti qu’il a créé et administré.

Il ne reste à présent que deux options:

  1. Rétablir la féodalité sarkozyste en attribuant la direction du parti LR à Laurent Wauquiez? Ce sera franchir la ligne qui sépare républicain de radicalisé!
  2. Refonder la droite et le centre, dans l’esprit d’alain Juppé? Il faudra alors créer un nouveau parti politique; un parti de coalition gouvernementale.

Telle une famille qui n’arrive pas à faire son deuil, la sortie manu militari de Fillon devrait être l’occasion d’enterrer définitivement avec lui son soit disant mentor, N.Sarkozy. La seule façon pour la droite de se recomposer et d’avancer et laissant définitivement de côté les jeux de faux semblants et les parties de billard à trois bandes, les coups bas. Reste à trouver celle ou celui dont l’intérêt de l’Etat surpassera les intérêts personnels et de carrière politique…

Cigarette électronique, tabac et réduction des risques : le quinquennat qu’il ne fallait pas

Tout est dit! Un manque d’implication de l’Etat dans la santé publique mais la nouvelle agence nationale de santé publique doit encore trouver sa place; restons optimistes.

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Une nouvelle étape, politique, vient d’être franchie dans la jeune histoire de la cigarette électronique. Les conclusions du deuxième « Sommet de la Vape » organisé le 20 mars à Paris 1 ont, estiment ses organisateurs, permis d’établir un « consensus absolu » entre (quelques) instances dirigeantes de santé publique, les sociétés savantes, les usagers et les professionnels du secteur. Et ce consensus peut être formulé en une phrase, à la fois médicale et politique : « la vape est un outil de réduction des risques tabagiques ».

« Il est remarquable de constater qu’il n’existe plus de discussions pour affirmer que vapoter est une réduction de risque très importante pour un fumeur, même s’il existe des divergences d’avis parmi les participants au sommet de la vape sur d’autres points. Recommander la vape à un fumeur comme moyen de sortie du tabac apparaît bénéfique au plan individuel pour l’ex-fumeur et pour la société.

« Il…

View original post 536 more words

Avant l’été Marisol Touraine aura libéré quelques terrasses de café de la fumée de cigarettes

Terrasse sans tabacEn matière de politique de santé publique ou devrais-je dire d’absence de politique de lutte contre le tabagisme au cours de ce quiquennat, il reste curieux de promouvoir sous forme d’une campagne de communication “Ma terrasse sans tabac” en lieu et place d’une politique répressive sur la consommation de tabac dans les lieux publics.
Imagine-t-on le Général De Gaulle décider de ne pas émettre des particules fines en terrasse sur les jours de pics de pollution?
On interdit ou pas de fumer du tabac dans les espaces publics!
Vient ensuite la discussion sur un traitement médical différent de l’interdiction entre cigarette (tabac) et vapotage (nicotine); comptons sur l’agence nationale de santé publique pour faire la lumière en France alors que nos amis européens et même britanniques ont déjà reconnu la valeur ajoutée du vapotage dans la réduction des risques pour la santé et le tabagisme passif.
Ainsi et pour revenir à l’objet du moment, l’autorisation de fumer en terrasse, serait-il intéressant de faire une pierre deux coups en autorisant les vapoteurs mais en interdisant les fumeurs de cigarettes en terrasse car on incite les fumeurs à vapoter pour profiter des terrasses: CQFD.
Probablement trop simple pour être appliqué par nos politiques?

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

« Ma terrasse sans tabac ». Voilà, une nouvelle fois, une bonne intention individuelle qui signe l’absence d’une réelle volonté politique. Et une nouvelle fois, des mots masquent l’essentiel du réel – quand ils ne le tordent pas.

« Ma terrasse sans tabac »… Que recouvre cette formule lancée dans l’attente du printemps ?

« Pour que chacun puisse profiter des espaces extérieurs des cafés et restaurants sans subir la fumée du tabac, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, lance aujourd’hui l’opération ‘’Ma terrasse sans tabac’’. Ce dispositif inédit, auquel les représentants des professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et des débits de boissons ont été étroitement associés, doit permettre aux Français d’identifier les terrasses qui proposent des espaces totalement ou partiellement libérés de la fumée. »

Participatifs

« Ma terrasse sans tabac » ? Le slogan s’appuie sur une charte signée par les cafetiers et restaurateurs. A travers elle, ces professionnels s’engagent à « créer un…

View original post 367 more words

L’homme de l’ombre qui règne sur le parti #LR

Il flotte comme un parfum délétère sur le parti LR; Nicolas Sarkozy y règne dans l’ombre; les intrigues vont bon train pour entretenir les rancoeurs et délivrer les mauvais conseils qui font de la Droite française la plus bête du monde. Il faudra aussi s’interroger pour savoir à qui profite le crime? La petite entreprise NS connait pas la crise; bien que mis en examen, cela ne l’empêchera pas de sièger comme administrateur au conseil d’Accor Hotels pour la modique somme de 60.000 €/an et 10 jetons de présence (pas un travail fictif!). A défaut d’agir au grand jour, il se complait à distiller des conseils à commencer par son meilleur ennemi et ancien premier ministre François Fillon: le conduire droit dans le mur. Frustré de ne pas avoir remporté la primaire, Sarkozy savoure sa revanche jusqu’à accompagner le parti qu’il a créé à la perte. On le connaissait narcissique, voilà qu’il exprime son côté pervers et avant de quitter la scène politique, il est prêt à faire table rase du passé et à détruire sa maison. Il compte pour accomplir sa dernière tache sur ses barons quadras, dont les ambitions pour certains et l’arrivisme pour d’autres les poussent à s’entretuer pour laver l’honneur du père spirituel. Diviser pour mieux régner? Telle est la devise de Sarkozy pour imposer ses hommes de l’ombre et évincer d’abord Fillon puis Juppé s’il était préssenti pour remplacer ce dernier.

sarkozy-le-sauveurD’où l’on mesure la petitesse de Nicolas Sarkozy et son absence d’ambition pour la France; servir ses seuls intérêts sans attacher d’importance à la dimension d’homme d’Etat qu’aurait pu et dû lui conférer son titre de Président de la République. Préférant se vautrer dans les bassesses politiciennes, il aime à entretenir cette atmosphère de conflits et de guerres intestines au sein de son parti et qu’importe l’issue finale pourvu qu’il ait l’ivresse du pouvoir par manipulation interposée, la joie de voir perdre sa famille politique sans lui. Il répond ainsi à l’ingratitude des siens qui n’ont pas su reconnaitre le “Sauveur” en lui.