#tabac: E-cigarette ou la médecine fondée sur la preuve

En cette période de rentrée, le ministère de la santé met en place une campagne de communication et d’information sur le sevrage tabagique. L’intention est certes louable mais la forme comme le fond sont discutables.

Il est légitime de s’interroger sur le sens à donner au prochain projet de loi santé: on attendait un discours fort, engagé et reposant sur des actions d’envergure…la montagne accouche d’une souris: un paquet de tabac neutre, l’interdiction de fumer dans les jardins d’enfants, la réactivation du site Tabac info service au 3989 pour inciter les fumeurs à arrêter et dissuader les jeunes?

Grece-non-fumeur

Au XXI° siècle, il existe des moyens plus adaptés, plus efficaces, plus attractifs pour aborder le sevrage tabagique. Mais surtout, en santé publique, la médecine est fondée sur la preuve!

  1. Pas de logique politicienne mais une politique de santé publique, s’appuyant sur des études cliniques, des statistiques qui constituent l’épidémiologie. La Grande Bretagne occupe les premières places en la matière et nul ne viendrait contre-dire un rapport rédigé par la Public Health England (PHE) qui prend clairement position en faveur de la cigarette électronique sauf hélas un éditorialiste du Lancet qui a préféré garder l’anonymat.
  2. De son côté, la France a eu l’intelligence de s’adresser à l’AFNOR pour établir deux normes concernant la cigarette électronique et les recharges de nicotine: Cigarettes électroniques et e-liquides : les normes publiées vont structurer le marché. =>Améliorer la sécurité des consommateurs.

sur le blog de l’@AFNOR CIGARETTE ÉLECTRONIQUE : DÉBUT DU TRAVAIL POUR ÉLABORER DES NORMES EUROPÉENNES

e-cigarette

Curieusement, tout ce travail scientifique, fondé sur une démarche d’amélioration continue de la qualité et sur la protection des utilisateurs reste complètement ignoré par le gouvernement et pire, absent du site Tabac info service. On ne peut rêver mieux en matière de désinformation et de déni de la réalité.

Plusieurs professeurs en santé publique, pneumologues français ont déjà pris position en faveur de l’utilisation voire de la promotion de l’E-cigarette comme l’un des moyens de sevrage les plus efficaces mis à la dispositon des fumeurs.

Au total, de quelle crédibilité, Madame la ministre de la santé, disposera-t-elle devant l’Assemblée Nationale et le Sénat pour justifier son projet de loi anti-tabac? Il faudra qu’elle ne manque pas de souffle pour le défendre.

3 thoughts on “#tabac: E-cigarette ou la médecine fondée sur la preuve

  1. Pingback: Du Paradoxe français à propos de l’e-cigarette et du #tabac | The Ad Spread

  2. Pingback: Le gouvernement français ne sort pas grandi par sa communication anti #tabac | The Ad Spread

  3. Pingback: Le gouvernement français ne sort pas grandi par sa communication anti #tabac - BreakingVap - La Rupture de la Cigarette, pour l'évolution de la Vape.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s