#Tabac:Pour une information médicale objective sur les dangers et les risques

Le 31 Mai est la date pour la journée mondiale sans tabac; vous souvenez vous du message délivré et du caractère visible et audible de l’action du ministère en charge de la santé publique? Moi, non; pour être franc.

journée mondiale sans tabac OMS

Oui, il y a aujourd’hui en France un refus ou un rejet des messages traumatisants pour parler du tabac; peut-être parce qu’il y a en parallèle une prise de conscience des responsabilités en jeu et un refus de se culpabiliser. Seule, une approche globale en santé publique permettra d’avancer sans tabous sur la question du sevrage tabagique.

Deuxième remarque, on continue à vouloir cliver la santé en deux branches: une branche santé publique (mais curieusement de l’ordre du privé) et une branche santé au travail. santé au travailEst ce bien raisonnable en 2015 de s’adresser pour un même sujet, tel que le sevrage du tabac, à deux entités différentes qui renvoient à deux ministères et deux administrations: au mieux il y a doublon; au pire, contradiction qui rend le message inaudible et incompréhensible.

Il est temps de passer à une santé globale, la résultante de ces deux branches: santé publique + santé au travail.

Ceci étant dit, revenons à l’information sur les dangers et les risques en lien avec le tabac:

  1. Les dangers: Le tabac fumé est une substance chimique dangereuse pour la santé, classée CMR, qui en toute logique devrait être retirée de la vente et remplacée par un substitut non CMR.
  2. Les risques: Le tabac est responsable de 78.000 morts par an. Il génère directement et indirectement des maladies chroniques et des cancers avec un poids social et économique très lourd.
  3. La Prévention: L’Etat devrait donc dans sa loi santé introduire tous les éléments de prévention du tabagisme primaire ou secondaire. Il y va de sa responsabilité dans le cadre de ses obligations de sécurité sanitaire. Le paquet neutre, tabac info service ne peuvent constituer une politique de prévention à eux seuls.paquet neutre

L’information médicale concernant les dangers et les risques pour la santé du tabac doit porter sur la nature même du produit, véritable drogue qui rend son consommateur rapidement addicte/dépendant à la nicotine. Le fumeur est un futur malade qui s’ignore, un drogué en perdition. Les comportements sociétaux, à la ville comme au travail, entretiennent ce besoin de fumer. Le stress, les risques psycho-sociaux peuvent conduire à cette addiction au tabac. Une fois énoncés ces principes, ce qu’attend le fumeur en mal de sevrage consiste en un accompagnement et la mise à disposition de moyens pour arrêter ou a minima, diminuer de fumer; de s’exposer et d’exposer les autres aux dangers des fumées de cigarettes. Certes il a besoin de motivations, multiples et variées, de volonté aussi mais il a surtout besoin d’aide et d’assistance au démarrage du sevrage, comme tout toxicomane qui se respecte. Les addictologues connaissent bien le syndrome de sevrage.

La question récemment posée est de définir clairement la place de la cigarette électronique dans cette stratégie du sevrage tabagique. Le Royaume uni y a répondu dans son rapport PHE en Aout 2015: l’e-cigarette est 95% moins dangereuse que le tabac fumé et l’addiction à la nicotine n’est pas un problème de santé publique. La désinformation ne mène à rien sauf à entretenir des rapports viciés avec les lobbys de l’industrie du tabac et à une confusion des genres voire à des conflits d’intérêts qui finiront un jour par faire la une des médias.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s