#loielkhomri: du dialogue social au rapport de forces. L’urgence pour l’Etat

centrale nucléaireBreaking News: “Grève annoncée dans les centrales nucléaires“, après l’arrêt de production des raffineries et le blocage des dépôts de carburants…en plein état d’urgence! Dans centrale nucléaire, il y a nucléaire, certes civil mais visiblement aussi une force de dissuasion quand elle ne représente pas une menace en terme d’arme de bioterrorisme.

Comment en est-on arrivé à ce point de rupture à partir d’un texte de loi sur le dialogue social et la réforme du droit du travail ? La CGT, menacée de perdre son leadership syndical au profit de la CFDT a décidé de se radicaliser, quitte à emprunter des voies anti démocratiques, au delà du sacro-saint droit de grève, le blocage des accès et de la libre circulation; démontrer la capacité de nuisance du syndicat qui fait régner la terreur. Terreur, terrorisme…il n’y a qu’un pas.

Nous voici donc revenus à la logique de conflits en lieu et place du dialogue social; certes, le gouvernement ne donne pas l’exemple en la matière, en privant les parlementaires d’un débat démocratique sur la loi travail El Khomri; là encore, un passage en force pour un gouvernement minoritaire à l’Assemblée Nationale au sein même de sa majorité: une exception française! A défaut de vouloir/pouvoir renverser le gouvernement Valls, les députés frondeurs doivent être tenus pour (ir)responsables d’une situation politique et sociale, non seulement instable mais explosive. Incapables d’avancer et de réformer jusqu’en 2017, que reste-t-il à faire pour ce Parlement et ce gouvernement? attendre quoi? Perte de temps donc perte d’argent et de voix électorales qui iront alimenter le FN. popularité FH mai_2016Et le PS de continuer à s’interroger sur l’opportunité de Primaires à Gauche, pourtant inscrit dans le marbre socialiste, afin de préserver les chances du candidat Hollande qui remporte le record d’impopularité à 13%. Ces politiques sont complètement déconnectés de la réalité et deviennent dangereux; ils jouent constamment avec le feu et s’étonnent ensuite des explosions sociales: Inconscients.

S’arc-boutant sur son autorité (ou ce qu’il en reste), le gouvernement refuse aujourd’hui de reprendre le dialogue avec la CGT, au mépris de propositions de plusieurs députés socialistes. Faudra-t-il, là encore, user de la force et envoyer les “Négociateurs” du RAID ou de la BRI pour rétablir un dialogue (de sourd)? Ou bien est-ce effectivement la fin du gouvernement Valls?

Attendre (mais pas trop longtemps) et voir…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s