#Presidentielles2017:Posture présidentielle ou imposture?

Dans un précédent article, je posai la question sur une possible amnésie lacunaire du citoyen français, électeur motivé pour les prochaines élections présidentielles.

On voudrait nous faire rejouer le scénario de 2012 et de plus, avec les mêmes acteurs; comme si rien n’avait changé en cinq ans, comme si on pouvait oublier les incompétences des uns, les affaires des autres, les dénis de démocratie des uns et les appels liberticides des autres. Mais de qui se moque-t-on?

Qu’il soit permis d’avoir recours à un aphorisme de bon aloi:

Moi, électeur de la république, je veux du changement positif; pas de redressement productif ou de concept d’égalité réelle.

Moi, électeur de la république, je ne veux plus de promesses mais des faits et des actes;

Moi, électeur de la république, je veux un Président qui défende les libertés et me protège contre les insécurités et les injustices (sociales,économiques);

Moi, électeur de la république, je ne veux plus de Président “Bling-bling” ou “Flamby”.

Moi, électeur de la république je voterai ni Hollande, ni Sarkozy!

 hollande-flambyHollande comme Sarkozy tentent de se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas; en ce sens, c’est une véritable imposture; pour cela, ils utilisent les subterfuges des prérogatives de leur poste (à l’Elysée ou à la tête du parti LR), le double jeu permanent, les manipulations politiciennes, des postures virtuelles à mille lieues de la réalité.

 sarko-bling-blingMarre de ces jeux de stratégie du qui perd gagne, du courre après moi que je t’attrape qui monopolisent l’attention de l’opinion publique sur des sujets de politique politicienne mais pas sur des projets d’avenir pour la société française;

  • ne plus jouer sur les peurs d’attentats terroristes, sur létat d’urgence et l’état de droit mais renforcer l’esprit solidaire et patriotique;
  • ne pas surfer sur l’identité nationale en tant que réponse  à l’islamisme radical mais lutter contre le salafisme à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières.

Les élections présidentielles de 2017 ne doivent pas se résumer, au premier tour, à une querelle d’égos et de personnes mais doivent contribuer au débat de fond pour construire l’avenir de la France (et non le devenir de son Président) sur les cinq prochaines années. Nos héros sont fatigués…temps d’en changer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s