#Primaire2016: Acte II ou la redéfinition de la Droite et du Centre.

Après le séisme tant espéré, le tsunami du premier tour des primaires de la droite et du centre aura balayé sans équivoque Nicolas Sarkozy qui,pour la deuxième fois, a annoncé se retirer de la politique en public.

 Place cette semaine au débat d’idées sur les projets de société des deux candidats en lice, Alain Juppé et François Fillon. Deux personnalités respectables et responsables; deux hommes d’état qui partagent les valeurs de la Droite.

Comment donc les départager? Sur quelles bases choisir le prochain candidat à la présidence de la République en mai 2017?

Il est à noter, avant toute chose, la mobilisation forte pour ces primaires et l’excellente organisation dans une ambiance sereine voire exemplaire; une volonté d’exprimer son engagement dans une alternance et l’envie de changement qui n’a pas été compris en amont. Dans mon bureau de vote, ni bulletin nul; ni bulletin blanc. Tout un symbole! Il ne faut pas rompre cette recomposition d’une famille politique meurtrie par des querelles de clocher ou des invectives. On a le droit de ne pas être d’accord et de l’exprimer mais dans le respect de l’autre et en gardant le sens de l’intérêt collectif. Nous pouvons compter sur eux pour prendre de la hauteur à l’occasion du débat de jeudi prochain.

Ceci étant dit, ne soyons pas candide ni naïf au point de ne pas saisir les différences qui font la richesse de ce débat:

  • juppe-presidentAlain Juppé s’est d’emblée tourné vers une ouverture en direction du centre et de la gauche; il donne une image réformiste et progressiste, moins autoritaire et plus orientée vers le dialogue social: une gestion en bon père de famille qui prend soin de ses enfants pour leur assurer un avenir prometteur en toute sécurité.
  • fillon-francoisFrançois Fillon a le soutien de mouvements plus traditionnalistes; il incarne un conservatisme qui attire une droite réactionnaire et ultra-libérale tout en affirmant l’autorité de l’Etat en matière de police et justice.

Le seul calcul arithmétique du report des voix sur l’un et l’autre des deux candidats n’est pas suffisant pour prédire le résultat final; après le vote sur la personnalité du candidat qui a conduit à éliminer Nicolas Sarkozy, place aux idées et aux projets contenus dans les programmes respectifs.

Si F.Fillon draine les voix de N.Sarkozy et B.Le Maire, il n’est pas sûr qu’il conserve les 8% de voix en provenance du FN. De son côté, A.Juppé peut compter sur les voix du centre (Modem et UDI) et devrait conserver le soutien d’électeurs déçus du Hollandisme et de la gauche. Les soutiens d’E.Macron devraient y regarder de plus près et participer à cet arbitrage entre droite conservatrice ou droite modérée qui leur réserve un rôle à jouer dans une démocratie participative ouverte au centre.

 Gardons à l’esprit que le vote de dimanche prochain doit donner les moyens à l’heureux élu de gouverner pour l’ensemble des français. Il ne s’agit pas de parler de cohalition mais de prendre en compte les attentes de tous, de la droite à la gauche.

Faites entendre votre voix:Votez à la Primaire de la droite et du centre.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s