J’ai fait un rêve: #Juppé élu président… avec quelle majorité présidentielle?

Il fut un temps où les Républicains s’appelaient UMP, Union pour la Majorité Présidentielle. Mais ça, c’était avant!

Avant LR pour Les Républicains qui s’est transformé récemment en Les Radicalisés sous Fillon avant de devenir Les Ridicules sous Baroin & Sarkozy à l’occasion des futures Législatives. Baroin qui le soir du 7 mai 2017 menace d’emblée toute personne encartée LR et soutenant la République en Marche, d’être exclue du parti: acte d’autorité certes mais signe de rejet pas de rassemblement et d’unité dont aspirent les français après avoir choisi, non sans mal, Emmanuel Macron comme Président.

Baroin rêve d’une cohabitation dont il serait le premier ministrable; il ne veut pas d’un gouvernement de coalition. Il rêve et espère que LR restera le premier parti de France.

En parodiant les paroles de la chanson de Bashung,

Baroin rêve ad libitum
Comme si s’était tout comme
Dans les prières
Qui emprisonnent et vous libèrent…

Mais il perd le sens commun, le sens de la réalité politique; il oublie ses amis juppéistes qui visent plus le centre que l’extrême droite; ses amis républicains qui n’adhèrent pas tous à la droite chrétienne et qui sont laïques dans l’âme pour une république en marche…

Alors il me prend à rêver humblement à la façon de Martin Luther King et son célèbre “I have a dream” de ce qui aurait pu se produire si Alain Juppé avait été élu président en lieu et place de François Fillon; une partie de l’électorat de droite, Filloniste et orthodoxe ne l’aurait pas suivi…dans ce cas de figure, la majorité présidentielle n’aurait pu gouverner qu’en s’alliant aux composantes politiques du centre et du centre gauche.

C’est à dire que Juppé aurait eu besoin d’une ouverture politique en direction d’En Marche et de composer avec lui et les centristes de Bayrou (Modem) et Lagarde (UDI).

On comprend mieux ce qui se déroule actuellement dans les antichambres du pouvoir où l’on discute et tracte sur la composition du futur gouvernement de coalition; Edouard Philippe, soutien d’Alain Juppé pour les primaires de la droite, figure dans la short liste des premier ministrables avec la bénédiction urbi et orbi de Juppé qui a parfaitement intégré la situation politique et la volonté de changement et de renouveau des français en matière de politique. La fin des clivages des partis, des clans, des idéologies qui bloquent en permanence l’esprit de réforme tant nécessaire à la France.

Je fais donc ce rêve d’une ouverture d’esprit qui conduise à une majorité présidentielle fût-ce-t-elle de coalition mais rassemblant les politiques de bonne volonté attachant plus de place à l’avenir de l’état qu’au devenir des partis, à doite comme à gauche, en pleine implosion à défaut de recomposition; n’en déplaise à Messieurs Baroin & Sarkozy.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s