#Covid19 et l’histoire d’un masque: When my dream comes true…

Once upon the time…

En ces temps de morosité, on a envie de belles histoires qui finissent bien; un happy end à l’américaine à la mode française, un conte de science-fiction qui se passe de nos jours.

Tout a commencé durant des vacances idylliques aux Seychelles, début février, en pleine pandémie de covid19, sur l’ile de la Digue (petit paradis sur terre), connue pour le snorkeling et sa faune maritime à proximité des plages…

Je m’étais fait offrir un masque et des palmes pour apprécier cet aquarium naturel; affrontant le ridicule, j’ai vite apprécié les qualités visuelles et respiratoires du masque Décathlon au point d’en imaginer un autre usage, moins festif et plus médical. Nous avons été deux à y songer au même instant puis à en partager l’idée: et si on adaptait ce masque pour en faire un équipement de protection individuel (EPI) pour se protéger du Covid19?

Que voila une idée qu’elle est bonne!

Et telle une bouteille lancée à la mer, j’ai décidé de soumettre l’idée sur LinkedIn fin février. A ce jour, plus de 2100 vues; not so bad pour un post en forme de défi à l’innovation et de provocation devant l’absence de moyens mis à la disposition des soignants de première ligne dans les services d’urgence et de réanimation. J’avais déjà travaillé sur le sujet des EPI et des masques de protection à l’occasion de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest…

Vogue la galère et pendant ce temps l’Italie fait face à une catastrophe sanitaire sans précédent et devient dépassée par la capacité de réponse et d’accueil en service de soins intensifs; qu’à cela ne tienne, la société ISinnova a su reprendre l’idée pour son compte, avec l’accord et le soutien de Decathlon, obtenir la fiche technique CAD du produit phare pour en adapter l’usage à des fins thérapeutiques; en faire un respirateur à pression positive. Mieux, basé sur l’utilisation d’une imprimante 3D, cette société met à présent à disposition et sans droits, tout le nécessaire pour reproduire et fabriquer les valves respiratoires à fixer sur le masque. L’explication en détails dans cette vidéo: https://youtu.be/w4Csqdxkrfw

Ainsi j’aime à croire, et cela ne coûte rien, que notre bouteille est arrivée à bon port et que des ingénieurs/designers ingénieux ont su apporter une réponse pratique à ce qui n’était qu’un rêve et un défi à l’intelligence humaine que je sais sans limite et en complément de l’intelligence artificielle (IA). J’apprécie d’autant plus la démarche qu’elle est dépourvue d’un intérêt commercial et donc à visée purement humanitaire.

Oui nous n’avons toujours pas de masques de protection respiratoire en France mais nous avons des idées!

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s