Cigarette électronique, tabac et réduction des risques : le quinquennat qu’il ne fallait pas

Tout est dit! Un manque d’implication de l’Etat dans la santé publique mais la nouvelle agence nationale de santé publique doit encore trouver sa place; restons optimistes.

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

Une nouvelle étape, politique, vient d’être franchie dans la jeune histoire de la cigarette électronique. Les conclusions du deuxième « Sommet de la Vape » organisé le 20 mars à Paris 1 ont, estiment ses organisateurs, permis d’établir un « consensus absolu » entre (quelques) instances dirigeantes de santé publique, les sociétés savantes, les usagers et les professionnels du secteur. Et ce consensus peut être formulé en une phrase, à la fois médicale et politique : « la vape est un outil de réduction des risques tabagiques ».

« Il est remarquable de constater qu’il n’existe plus de discussions pour affirmer que vapoter est une réduction de risque très importante pour un fumeur, même s’il existe des divergences d’avis parmi les participants au sommet de la vape sur d’autres points. Recommander la vape à un fumeur comme moyen de sortie du tabac apparaît bénéfique au plan individuel pour l’ex-fumeur et pour la société.

« Il…

View original post 536 more words

Avant l’été Marisol Touraine aura libéré quelques terrasses de café de la fumée de cigarettes

Terrasse sans tabacEn matière de politique de santé publique ou devrais-je dire d’absence de politique de lutte contre le tabagisme au cours de ce quiquennat, il reste curieux de promouvoir sous forme d’une campagne de communication “Ma terrasse sans tabac” en lieu et place d’une politique répressive sur la consommation de tabac dans les lieux publics.
Imagine-t-on le Général De Gaulle décider de ne pas émettre des particules fines en terrasse sur les jours de pics de pollution?
On interdit ou pas de fumer du tabac dans les espaces publics!
Vient ensuite la discussion sur un traitement médical différent de l’interdiction entre cigarette (tabac) et vapotage (nicotine); comptons sur l’agence nationale de santé publique pour faire la lumière en France alors que nos amis européens et même britanniques ont déjà reconnu la valeur ajoutée du vapotage dans la réduction des risques pour la santé et le tabagisme passif.
Ainsi et pour revenir à l’objet du moment, l’autorisation de fumer en terrasse, serait-il intéressant de faire une pierre deux coups en autorisant les vapoteurs mais en interdisant les fumeurs de cigarettes en terrasse car on incite les fumeurs à vapoter pour profiter des terrasses: CQFD.
Probablement trop simple pour être appliqué par nos politiques?

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

« Ma terrasse sans tabac ». Voilà, une nouvelle fois, une bonne intention individuelle qui signe l’absence d’une réelle volonté politique. Et une nouvelle fois, des mots masquent l’essentiel du réel – quand ils ne le tordent pas.

« Ma terrasse sans tabac »… Que recouvre cette formule lancée dans l’attente du printemps ?

« Pour que chacun puisse profiter des espaces extérieurs des cafés et restaurants sans subir la fumée du tabac, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, lance aujourd’hui l’opération ‘’Ma terrasse sans tabac’’. Ce dispositif inédit, auquel les représentants des professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et des débits de boissons ont été étroitement associés, doit permettre aux Français d’identifier les terrasses qui proposent des espaces totalement ou partiellement libérés de la fumée. »

Participatifs

« Ma terrasse sans tabac » ? Le slogan s’appuie sur une charte signée par les cafetiers et restaurateurs. A travers elle, ces professionnels s’engagent à « créer un…

View original post 367 more words

L’homme de l’ombre qui règne sur le parti #LR

Il flotte comme un parfum délétère sur le parti LR; Nicolas Sarkozy y règne dans l’ombre; les intrigues vont bon train pour entretenir les rancoeurs et délivrer les mauvais conseils qui font de la Droite française la plus bête du monde. Il faudra aussi s’interroger pour savoir à qui profite le crime? La petite entreprise NS connait pas la crise; bien que mis en examen, cela ne l’empêchera pas de sièger comme administrateur au conseil d’Accor Hotels pour la modique somme de 60.000 €/an et 10 jetons de présence (pas un travail fictif!). A défaut d’agir au grand jour, il se complait à distiller des conseils à commencer par son meilleur ennemi et ancien premier ministre François Fillon: le conduire droit dans le mur. Frustré de ne pas avoir remporté la primaire, Sarkozy savoure sa revanche jusqu’à accompagner le parti qu’il a créé à la perte. On le connaissait narcissique, voilà qu’il exprime son côté pervers et avant de quitter la scène politique, il est prêt à faire table rase du passé et à détruire sa maison. Il compte pour accomplir sa dernière tache sur ses barons quadras, dont les ambitions pour certains et l’arrivisme pour d’autres les poussent à s’entretuer pour laver l’honneur du père spirituel. Diviser pour mieux régner? Telle est la devise de Sarkozy pour imposer ses hommes de l’ombre et évincer d’abord Fillon puis Juppé s’il était préssenti pour remplacer ce dernier.

sarkozy-le-sauveurD’où l’on mesure la petitesse de Nicolas Sarkozy et son absence d’ambition pour la France; servir ses seuls intérêts sans attacher d’importance à la dimension d’homme d’Etat qu’aurait pu et dû lui conférer son titre de Président de la République. Préférant se vautrer dans les bassesses politiciennes, il aime à entretenir cette atmosphère de conflits et de guerres intestines au sein de son parti et qu’importe l’issue finale pourvu qu’il ait l’ivresse du pouvoir par manipulation interposée, la joie de voir perdre sa famille politique sans lui. Il répond ainsi à l’ingratitude des siens qui n’ont pas su reconnaitre le “Sauveur” en lui.

#Attentats : Le prix d’une vie à comparer avec l’aléa médical.

En 2002, la loi Kouchner est venue mettre un terme à plusieurs décennies de débats juridiques et parlementaires sur l’indemnisation des victimes des accidents médicaux et de l’aléa thérapeutique. Un fonds d’indemnisation en a découlé que l’on peut saisir moyennant certaines conditions à remplir; l’ONIAM ou Office national d’indemnisation des accidents médicaux a la charge d’instruire et de rechercher éventuellement en responsabilité.

Depuis sa création, la Cour de Cassation a été amenée à se prononcer sur le caractère et la nature des indemnisations; de savants calculs intègrent tant la situation socio-professionnelle à l’instant T jusqu’au départ en retraite, la situation familiale, le Pretium Doloris…pour aboutir à une évaluation la plus objective possible et au cas par cas du prix d’une vie. Agissant de la sorte, la juridiction suprême du droit civil n’entend pas définir de limites ou plafond pour une indemnisation à la suite d’un dommage; ceci afin de prendre en compte l’intégralité des préjudices subis par la victime ou ses proches et non pas un forfait.

Rien n’oblige à passer par le fonds d’indemnisation des victimes mais cela évite une longue procédure à l’issue parfois incertaine et qui représente une charge financière supplémentaire dans une période éprouvante et difficile; il s’agit plus d’une aide que d’une réparation des préjudices.

victimes-de-niceLe même mécanisme a donc été mis en place rapidement à la suite des attentats de Paris et de Nice et la même question revient quant au prix d’une vie injustement enlevée aux siens. On s’adresse ici principalement à la responsabilité de l’Etat en matière de son obligation de sécurité publique. A défaut d’accepter la transaction financière via le fonds d’indemnisation, il faut s’attendre à une procédure longue et cahotique avec un volet politique qui viendra compliquer encore et alourdir les débats.

Nous vivrons de nouvelles catastrophes, naturelles, sanitaires, aériennes ou terroristes qui devront à un moment donné nous interroger, comme l’ont fait les scandinaves, sur le plafonnement des indemnités et leur caractère forfaitaire. Gageons qu’il faudra encore attendre les trente glorieuses pour voir émerger un consensus pour une indemnisation équitable des victimes de catastrophes en tous genres. La question sous-jacente étant de savoir qui on indemnise: un citoyen, un actif ou un retraité, un membre d’une famille, un enfant ou une personne agée. L’autre approche retenue par nos voisins européens étant de partager une enveloppe budgétaire basée sur les capacités de financement par l’impôt pour chaque Etat. On note toute la complexité d’une indemnisation individuelle versus une indemnisation collective et la mise en place de la logique juridique qui prévaut au titre de la solidarité nationale.

#Fillon est mort dans l’âme: Vive #Macron en marche?

Obligé de se refaire une virginité politique, François Fillon a entamé un pélerinage qui l’a amené à demander audience et bénédiction auprès de N.Sarkozy dont les cendres sont encore brûlantes puis dans un autre registre de repentance, a rendu visite à son ennemi juré, son judas, Jean-François Copé. Il accomplit son chemin de croix, sa traversée du désert guidé par l’espoir d’une résurrection.

fillon-et-pronostic-vitalDans sa quête du pouvoir et emprunt de ses convictions toutes personnelles et subjectives, Fillon s’enferme dans une tour d’ivoire pour ne pas entendre les bruits de casseroles ou les protestations d’une partie de son électorat; fini les primaires de la droite, il convient à présent de se présenter devant tous les français sans se cantonner à la droite chrétienne conservatrice. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Fillon reproduit sur les conseils de Sarkozy les mêmes erreurs qu’en 2012, en voulant chasser sur les terres du FN au lieu de s’ouvrir au centre.

les-republicainsDécidemment, le parti Les Républicains (ex-UMP) est confronté à un grave problème chronique de gouvernance. Tout comme il n’a pas su entendre pour la présidentielle 2012 le rejet de Sarkozy, il a décidé de soutenir envers et contre tous, Fillon, présumé innocent mais détruit par la morale de l’exemplarité et de la probité; ce qui le discrédite à jamais pour exercer la fonction suprême. Mais qu’importe, LR, créé par et pour Sarkozy, poursuit sa lente et inexorable descente aux enfers comme pour conjurer la promesse d’une victoire qui ne pouvait lui échapper. Pire, il décourage en se radicalisant et ruine les efforts accomplis durant la primaire pour rassembler la droite et le centre; renvoyant vers l’extrême droite et vers le centre reconstitué autour d’Emmanuel Macron pour l’occasion.

Manque de vision et d’objectivité; manque de courage politique; manque de lucidité et tout simplement de bon sens, LR est victime d’une crise générationnelle. Certains vétérans n’arrivent pas à décrocher; d’autres n’assument pas leur jeunesse et veulent brûler les étapes sans expérience du pouvoir. Seul Fillon aurait pu incarner cette fusion entre générations et préparer le renouveau nécessaire pour affronter l’avenir; en vain! Au lieu de cela, on assiste prématurément à la naissance d’un gouvernement mort-né à l’occasion d’une distribution de portefeuilles fictifs, entre chantages affectifs et manipulations. Quelle maladresse et quelle arrogance.

Adieu, veaux, vaches, cochons…Comment Fillon, sous couvert de son immunité (qui n’est pas synonyme d’impunité) va-t-il réagir à l’annonce des possibles mises en examen de Pénélope et de ses deux enfants? Pourra-t-il continuer à livrer bataille sereinement, comme si de rien n’était?

Il est déjà trop tard pour se poser ces questions; mais il est encore temps pour prendre le train En Marche.

#Presidentielle2017 à l’abri de l’immunité parlementaire

Drôle de campagne présidentielle sur fond de scandales de financement légal mais immoral voire illégal mais politiquement correcte.

Que sont nos assistants parlementaires devenus, ces intermittents de la politique mais permanents des partis politiques: de futurs chômeurs ou des bénévoles dédiés à la cause?

parlemetairene-pas-toucherDissocier le pouvoir exécutif du pouvoir législatif n’est pas synonyme d’intouchabilité au prétexte d’une immunité parlementaire de circonstance. Chacun doit rester responsable de ses actes et décisions; surtout dans le souci constant d’exemplarité sur des fondements qui relèvent plus de la Morale que du Droit.

1789 ou l’année de l’abolition des privilèges? Une révolution et des têtes perdues après, on pourrait remettre le couvert au vu des dérives et pratiques de nos parlementaires nationaux ou européens:

  • Protéger l’indépendance des parlementaires = Immunité;
  • Rémunération et indemnités hors du champ de l’inspection du travail et de la justice;
  • Régime spécial de retraite:

Ce régime des parlementaires est ancien, il date du 23 décembre 1904 et il a été maintes fois amendé. Ainsi en 2010, enfin le régime des retraites a été aligné sur le régime général: retraite à 62 ans mais seulement à partir de 2016, fin du système de “double cotisation”, qui permettait d’atteindre une pension complète après seulement 22,5 ans de mandat en échange de cotisations plus élevées, cotisations demandées de 31 ans.

  • Autonomie du régime de sécurité  sociale  au Sénat comme à l’AN.

Le parlementaire est-il un Français comme un autre? Apparemment pas au vu de ses privilèges et de son immunité; c’est plutôt un Français hors la loi qui ne dit pas ce qu’il fait, ne fait pas ce qu’il dit et vote. Bref, un monde à part, déconnecté de la société civile, presque une société secrète qui s’autogère et s’autodiscipline sans véritable contrôle par un tiers indépendant; ceci, au gré des humeurs politiques de l’instant. Petits meurtres entre amis.

Impressionnant de retrouver dans la short list deux candidats à la présidentielle (sur les cinq principaux) qui font l’objet de l’ouverture d’une information judiciaire qui a peu de chance de déboucher sur une mise en examen ou un renvoi en correctionnelle au motif de “trêve républicaine” à l’occasion des échéances électorales et ceci, sans fondement juridique (constitutionnel).

“Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.”

Les animaux malades de la peste. Jean de la Fontaine

 N’oublions pas la sacro-sainte règle de la présomption d’innocence qui prévaut en droit; ce qui n’empêche pas, à tort ou à raison, le jugement moral parfois plus virulent.

Lézardes : Marisol Touraine sera-t-elle la responsable d’une fracture vaccinale nationale ?

En médecine,il y a la fameuse maxime:”D’abord ne pas nuire”.
Marisol Touraine a trouvé le moyen de ne pas nuire en s’abstenant; elle oublie juste ses prérogatives en santé publique et ses responsabilités en matière de droit administratif. Peut-on parler de négligence et d’homicide par imprudence par La violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité prévue par la loi ? On peut aussi y inclure la vaccination obligatoire contre la grippe pour les personnels soignants.

Journalisme et Santé Publique

Bonjour

En matière de politique vaccinale l’autruche est rarement un modèle à suivre. Combien de temps Marisol Touraine pourra-t-elle faire semblant de croire que rien ne presse ? La décision du Conseil d’Etat sur la vaccination constitue un séisme aux effets multiples dont la ministre de la Santé ne pourra pas longtemps faire l’économie. Un nouvel événement témoigne de l’urgence de la situation et de l’absolue nécessité d’une prise de parole ministérielle : une vingtaine de société savantes, institutions et syndicats viennent de prendre la parole d’une même voix.

Ils rappellent et résument l’essentiel : 1 le Conseil d’Etat constate qu’il existe sur le plan juridique une inadéquation entre une obligation vaccinale concernant trois vaccins (diphtérie, tétanos et poliomyélite – DTP) et l’absence de présentation disponible pour chacun d’entre eux isolément ; 2 le Conseil d’Etat écarte cependant l’argumentation des requérants sur les risques allégués des vaccinations non obligatoires associées aux trois vaccinations obligatoires …

View original post 902 more words